31
Janvier
2019
|
17:04
Europe/Amsterdam

En 2019, l'informatique va être façonnée par la simplification, l'automatisation, la sécurité et l'avènement de l'IoT

Résumé

2019 va voir la mise en œuvre concrète de technologies basées sur l'automatisation pour soulager et responsabiliser les services informatiques. L'objectif consiste à les aider à relever les défis que posent la pénurie continue de main-d'œuvre qualifiée et les menaces imminentes de sécurité. D'après les experts du fournisseur de services informatiques Konica Minolta, cette année posera également les bases d'adaptations significatives relatives aux technologies comme la 5G et la blockchain.

1. (Re)lancer la dynamique : l'edge-computing et le multicloud
Avec la croissance continue de l'Internet des objets (IoT), l'edge-computing devient de plus en plus crucial. Fournissant la puissance de calcul nécessaire pour les appareils tels que les caméras intelligentes comme les solutions Mobotix de Konica Minolta, impliquant le traitement à proximité de la solution IoT et le stockage sur site des données sensibles. En 2019, les décisions relatives à l'infrastructure informatique seront influencées par une seule question : quelles données convient-il de stocker et traiter, et où ? Lorsqu'un accès rapide sans dépendance à une connexion externe est nécessaire, les solutions de périphérie constituent la voie vers l'avenir. Assurer la récupération des données, une rentabilité maximale et l'accès aux applications en mobilité seront le propre des solutions cloud, qu'elles soient privées ou publiques. Toutefois, cette diversification vers le multicloud devra être transparente ou presque pour l'utilisateur. Quels que soient leurs emplacements de stockage et de consultation des données, l'expérience doit demeurer homogène, immédiate et sécurisée.

2. La pénurie de main-d'œuvre qualifiée commence à redéfinir les méthodes de travail dans l'informatique
Alors que la bataille des professionnels de l'informatique s'intensifie à travers l'Europe, les petites et moyennes entreprises (PME), en particulier, vont subir l'impact de la concurrence des grands acteurs du secteur informatique et d'autres secteurs. La pénurie continue touchant le secteur de l'informatique est aggravée par le nombre de diplômés en informatique qui stagne depuis des années et la demande croissante de professionnels dans ce domaine. Les profils informatiques vont devoir évoluer de manière significative pour attirer les employés. Les experts de Konica Minolta prévoient que, dans un avenir proche, les principaux postes informatiques vacants dans les PME seront destinés aux développeurs et aux responsables de service informatique, des postes à vocation créative ou impliquant un niveau élevé de coordination. Le personnel informatique de ces entreprises sera en mesure de se concentrer sur des projets plus attrayants, plus exigeants et à forte valeur ajoutée. Les tâches fastidieuses et répétitives de l'administrateur informatique traditionnel seront quant à elles automatisées ou, lorsque cela n'est pas possible, externalisées.

3. Sécurité : centralisation de la sécurité des données à l'ère des appareils connectés
Les programmes malveillants qui gagnent en complexité et en puissance, comme le ransomware, les malwares et les logiciels espions, sont de plus en plus problématiques pour les entreprises de toutes tailles. Les failles de sécurité potentielles s'accroissent encore plus à mesure que les appareils IoT intelligents se démocratisent dans les ateliers des sociétés de production et dans les bureaux. L'augmentation des menaces potentielles des attaquants a conduit les entreprises à prendre de nombreuses mesures défensives. Selon les experts informatiques de Konica Minolta, il s'agit d'une source de problèmes. Les différentes solutions proposées par divers fournisseurs indépendants peuvent entraîner des conflits et empêcher l'émergence de solutions complètes. Dans le meilleur des cas, cette procédure n'est tout simplement pas efficace. Dans le pire, elle constitue une menace pour la sécurité. En conséquence, la sécurité informatique en 2019 devrait connaître une augmentation des solutions centralisées, synchronisant la sécurité sur toutes les couches, et idéalement contrôlées par l'intermédiaire d'un tableau de bord de sécurité unique.

4. VoIP : la voie vers une véritable collaboration à distance
L’ancien service RNIS va être remplacé par la VoIP (voix sur IP) dans plusieurs pays européens. Même si la technologie VoIP n'a rien de nouveau, ce changement peut contribuer à une intégration réelle des outils de communication et de travail. Alors que les entreprises doivent revoir leurs solutions de communication, elles peuvent débloquer le potentiel dont elles disposent déjà. Par exemple, avec l'environnement Microsoft Teams inclus dans Office 365, le téléphone et le poste de travail s'associent au cœur d'une même solution. La collaboration à distance sur un document et la communication à propos de celui-ci s'effectuent à l'aide d'une solution unique.

5. BYOx : apportez votre propre appareils et applications
Fondamentalement remis en cause à la suite de l'introduction du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), le BYOD (Bring Your Own Device) et le BYOA (Bring Your Own Apps) vont de nouveau se retrouver à l'ordre du jour de nombreux directeurs informatiques en 2019. Ce phénomène est certainement dû aux avantages du BYOx. Selon Konica Minolta, des systèmes unifiés et normalisés sont essentiels pour que ces développements cessent d'être cantonnés aux entreprises technophiles et aux prototypages dans les entreprises individuelles et que leur utilisation se généralise dans les années à venir.

6. La 5G et sa promesse de fiabilité informatique professionnelle
La cinquième génération de technologie de réseau mobile est si convaincante queplusieurs entreprises, comme Daimler, BASF et Siemens par exemple, étudient la possibilité de concurrencer des opérateurs classiques, comme Vodafone, pour les licences 5G. Pourquoi ? Des liaisons descendantes 20 Gbit/s et des liaisons montantes 10 Gbit/s pour chaque station de base mobile suffisent à véritablement révolutionner la connectivité des appareils pour un transfert ultrarapide d'énormes quantités de données. Il s'agit non seulement d'une porte ouverte sur les technologies orientées utilisateur, telles que la conduite automatisée, mais aussi d'une avancée considérable pour les solutions informatiques métiers. Selon Konica Minolta la 5G va prendre forme et se développer au cours des prochaines années. Ceci est indispensable, car les fournisseurs vont devoir pleinement mettre en œuvre cette technologie avant qu'elle devienne incontournable pour les entreprises.

7. Blockchain : une application plus concrète passe obligatoirement par la simplification
La technologie blockchain est au cœur des discussions et ne peut être négligée dans aucune tendance de 2019. En distribuant les informations numériques, et non en les copiant, la technologie blockchain constitue la base d'un très grand nombre d'applications dans tous les secteurs.. Cependant, le déploiement d'une telle technologie s'avère complexe et sa mise en œuvre à grande échelle doit permettre l'utilisation d'applications plug-and-play simplifiées. Dans les années à venir, il faudra surmonter d'autres obstacles, de la puissance de calcul à la sécurité en passant par le développement durable, en raison de la quantité phénoménale d'énergie qu'elle consomme. Surmonter ces obstacles permettra une réelle évolution de la technologie blockchain.