11
Mai
2017
|
19:10
Europe/Amsterdam

L’initiative « Science Based Targets » approuve les objectifs de réduction des émissions de CO2

Les objectifs de réduction des émissions de CO2, que Konica Minolta, Inc. (Konica Minolta) s’est fixés afin de limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C par rapport aux températures de l'ère préindustrielle, ont été approuvés par l'initiative internationale Science Based Targets (SBTi). Konica Minolta s'est engagé à réduire de 60 % ses émissions d'ici 2030 par rapport à l'exercice 2005.

C'est en 2015 que l'initiative SBTi a été mise en place conjointement par le CDP (anciennement « le Carbon Disclosure Project »), le Pacte mondial des Nations unies (UNGC), l'Institut des ressources mondiales (WRI) et le Fonds mondial pour la nature (WWF), afin d'atteindre des objectifs scientifiques (SBTs) censés conduire à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et, par là même, limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C par rapport aux températures de l'ère préindustrielle. Parmi les 212 entreprises à travers le monde qui ont déclaré avoir établi des SBTs, 38 - dont Konica Minolta - ont vu leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre approuvés.

Konica Minolta s'est engagé à réduire de 60 % d'ici 2030 les émissions absolues de gaz à effet de serre sur toute sa chaîne de valeur par rapport aux niveaux de 2005. Cet engagement s'inscrit dans le programme à long terme de Konica Minolta, Eco Vision 2050, dans lequel l'entreprise a défini des objectifs clairs de réduction des émissions tout au long de la durée de vie d'un produit.

Afin de garantir la réussite du programme Eco Vision 2050, Konica Minolta a défini des objectifs particuliers dans les domaines de la Valeur environnementale et de la Valeur de l'entreprise, en combinaison avec ses objectifs stratégiques. Qui plus est, l'entreprise a pris des mesures à l'échelle mondiale visant à soutenir la lutte contre le changement climatique. Le développement de modèles de produits et de solutions à faible consommation d'énergie, la promotion des économies d'énergie et l'amélioration de l'efficacité de la production, ainsi que l'offre variée de technologies environnementales et de savoir-faire ont contribué à la réduction des émissions de CO2 dans tous les domaines grâce à une étroite collaboration.